L’organisation d’un voyage autour du monde

L’organisation d’un voyage autour du monde

Publié le : 26 octobre 20226 mins de lecture

Qui n’a pas rêvé de s’octroyer une année sabbatique pour parcourir les pays du monde entier, à la découverte des cultures diverses, de la nature et de ses beautés naturelles, des peuples, de leurs rites et de leurs habitudes culinaires ?

Hors de question cependant de partir à l’aveuglette et la préparation d’un si long périple demande une organisation parfaite. Le voyage se prévoit en moyenne un an à l’avance. Deux critères sont principaux : le budget dont vous disposez et l’itinéraire choisi.

Le mode de transport

L’avion est en général privilégié, notamment grâce aux billets « Tour du Monde », valable entre dix jours et un an. Certaines règles sont cependant à connaître. Le départ et l’arrivée se font dans le même pays par exemple et aucune durée minimum n’est requise pour chaque arrêt. Par contre, le fait d’annuler un vol ou de le rater (no show) peut générer l’annulation de tous les vols restants. Le trajet est calculé par « segments », un segment correspondant à un trajet aérien.

Certains combinent aussi les transports terrestres et le billet « Tour du Monde ». Il est cependant important de savoir que ces trajets effectués d’autres moyens que l’avion sont décomptés comme des « segments ». Dans certains cas, il est plus approprié de choisir un vol sec. Financièrement, le détour par certaines villes telles que La Havane ou Johannesburg peut se révéler très onéreux, s’il est compris dans le billet de départ.

La date de départ

Tout dépend des destinations choisies. Cependant, il paraît difficile de profiter d’un temps optimal sur tous les continents. Souvent, un départ en septembre est privilégié. Cette période est en effet encore propice et de plus, les billets sont légèrement moins chers.

L’itinéraire

Déterminer l’itinéraire n’est pas une mince affaire, tant le monde est vaste. Il faut prendre en compte le sens logique des trajets, pour ne perdre de temps dans des allers-retours et aussi les spécificités météorologiques des différents pays choisis. En effet, il vaut mieux éviter de prévoir la découverte d’une nation en période de moussons, d’hivers rudes ou de cyclones.

Chacun détermine ensuite son trajet, en s’attachant à des critères d’envies, de budget, de météorologie ou de sécurité dans les pays à traverser par exemple.

Le budget

Nerf de la guerre, le budget doit prévoir toutes les obligations mais aussi les aléas. Il faut tenir compte du coût de la vie dans les pays traversés. En matière d’hébergement, les plus fortunés profiteront de nuitées en hôtel de luxe. Mais, chacun peut aussi se loger dans des campings, des auberges de jeunesse, en airbnb ou encore chez l’habitant.

Il convient aussi de penser à l’avant départ et prévoir d’acheter sacs à dos, vêtements adéquats, appareil photo … Une assurance voyage est aussi nécessaire, ainsi que des vaccins divers et variés, suivant les destinations choisies.

Ainsi, le budget de départ doit comprendre : l’achat des billets d’avion, des vols internes, du train, du bateau et éventuellement la location d’un véhicule, d’un scooter ou autres moyens de locomotion. Les divers hébergements sont bien sûr aussi compris dans cette enveloppe.

Les sites des voyageurs

Pour vous aider dans votre choix et votre organisation, pourquoi ne pas vous aider de l’expérience des voyageurs ?

Le site des « Deux petits baroudeurs » évoque particulièrement en détail toute l’histoire d’un tour du monde, l’avant, le pendant et l’après.

Ce jeune couple nous fait vivre chaque étape en évoquant leurs envies, leurs angoisses, les sacrifices et les concessions inévitables, notamment dans le choix des pays à visiter.

Ils ont ainsi décidé de partir 8 mois et demi et de découvrir l’Asie, l’Océanie, l’Amérique du sud, le Canada et les Caraïbes, en combinant transports aériens, grâce au billet « Tour du Monde » et terrestres. Leur budget final s’est élevé à 8.299 euros par personne, sans tenir compte des vaccins, de l’assurance, des billets d’avion inter-continents. Une somme conséquente qu’il vaut mieux anticiper !

Autre paramètre principal : la gestion du retour. Le cœur chargé de souvenirs, il n’est pas si évident de reprendre le chemin du travail et un rythme de vie complétement différent. Les rencontres, les découvertes leur ont permis d’appréhender la vie autrement, même si la reprise n’a pas été évidente apparemment.

 

 

 

Plan du site